14. La concordance des temps dans le contexte de la représentation mentale et du discours indirect

Par concordance des temps on entend le fait trivial que dans notre monde les événements, processus, les actions se déroulent sur un calendrier et ce calendrier doit être décrit par les temps qui correspond, présent, imparfait, passé composé, plusqueparfait etc.. La plupart de gens se rend compte que cela existe, bien qu'ils l'utilisent depuis l'enfance, quand il étudient le discours indirect dans une langue étrangère: "Il dit que tu as menti", "Il dit, que tu mens", "Il dit que tu mentiras". Pourtant le problème se pose toujours quand il faut décrire la relation temporelle entre deux actions, événements ou processus. Il se pose aussi dans des propositions subordonnées introduites par une conjonction, voir chapitre 19.

La distinction entre le discours indirect d'une part et la répresentation mental d'autre part ne fait aucun sense dans le contexte de la concordance de temps, quoique tous le livres de grammaires font cette distinction. La logique est la même dans les deux cas. On pourrait distinguer entre le verbes / conjonctions qui demandent l'indicatif et les verbes conjonctions qui demandent le subjonctif, mais cela n'a rien à voir avec discours indirect <=> concordance des temps en général. Il y a des verbes qui introduisent un discours indirect et demande l'indicatif, "Il dit, que tu dois venir demain", et il y a des verbes qui introduisent un discours indirect et demand le subjonctif, "Il ordonne que tu vienne demain". La même chose est vrai pour les verbes qui décrivent une présentation mental: "Il pense que tu viens" <=> "Il craint que tu viennes".

En général, quoiqu'il ait des exceptions, la logique est la même pour le subjonctif et pour l'indicatif. A chaque temps à l'indicatif il y en a une au subjonctif: "Il dit qu'elle l'a fait" <=> "Il crains qu'elle l'ait fait". Dans le deux cas il faut clarifier si les événements décrits dans la proposition subordonnés se sont déroulés avant, au même temps ou après les événements de la proposition principale. Voici quelques exemples.

Le verbe de la répresentation verbale / discours indirect demande l'indicatif
avant: Il savait que je n'avais pas lu la lettre.
simultanément: Il savait que je ne lisait pas la lettre.
avant: Il disait que je n'avais pas lu la lettre.
simultanément: Il disait que je ne lisait pas la lettre.
Le verbe de la répresentation verbale / discours indirect demande le subjonctif
avant: Il craignait que j'eûs lu la lettre. (Il craignait que j'ai lu la lettre.)
simultanément: Il cragnait que je lisait la lettre.

Comme il est montré par ces exemples le discours indirect est seulement un cas spécial de la concordance des temps en général. La logique est la même dans le deux cas. Par des raison didactique il serait une bonne idée d'abandonner le concept discours indirect, parce que cela n'existe pas. C'est un phantom.

Les événements de la proposition subordonnée peuvent s'être découlés avant, en même temps ou après être racontés ou imaginés et l'ancre, autrement dit le moment dans lequel ils ont été imaginés ou racontés et autour duquel il faut grouper les événement dans l'ordre chronolique juste, peut être le passé ou le présent.

Le verbe de la présentation mentale est au présent et demande l'indicatif.
L'événement s'est deroulé avant être imaginé: Elle sait qu'il a menti.
L'événement se deroulait en même temps qu'il était imaginé: Elle sait qu'il mente.
L'événement s'est deroulé après qu'il était imaginé: Elle sait qu'il mentira.


Si nous mouvons maintenant l'ancre en arrière dans le calendrier, tous le temps vont en arrière. Le passé composé devient plusqueparfait, le présent devient imparfait et le futur devient conditionel.

(Ce qui signifie également que l'imparfait et le conditionel perdent leur fonction original. L'imparfait ne décrit pas dans ce contexte des actions dans le passé dont le début et la fin est inconnue, voir 11.1, mais simultanéité en relation au événement de la proposition principale. Le conditionel ne décrit plus la condition dont dépend la réalisation de l'action décrit dans la proposition principale, voir 13, mais le futur vu du passé.)

Le verbe de la répresentation mental est à l'imparfait et demande l'indicatif.
L'événement s'est deroulé avant être imaginé: Elle savait qu'il avait menti.
L'événement se deroulait en même temps qu'il était imaginé: Elle savait qu'il mentait.
L'événement s'est deroulé après qu'il était imaginé: Elle savait qu'il mentirait.


La logique est la même dans le cas que le verbe dont dépend la proposition subordonnée demande le subjontif. Simplifiant on peut dire que pour chaque temps verbal à l'indicatif il y en a une au subjonctif: présent indicatif <=> présent subjonctif, imparfait indicatif <=> imparfait subjonctif, passe composé indicatif <=> passe compose subjonctif, plusqueparfait indicatif <=> plusqueparfait subjonctif. Pourtant puisque l'imparfait du subjonctif s'est évanoui au cours de l'histoire en français, le schema n'est pas applicable en ce qui concerne le français. Dans les autres langue romanes ça marche. Par des raisons didactiques nous utilisons ici le imparfait et le plusqueparfait subjonctif comme si les règles du temps de Flaubert s'appliqueraient encore dans le français d'aujourd'hui.

Le tableau montrent des exemples avec anteriorité, simultanéite et posteriorité si l'ancre est au passé.

Le verbe de la répresentation mental est à l'imparfait et demande le subjonctif
L'événement s'est deroulé avant être imaginé: Elle craignait qu'il eût réparé la voiture.
L'événement se deroulait en même temps qu'il était imaginé: Elle craignait qu'il réparât la voiture.
L'événement s'est deroulé après qu'il était imaginé: Elle craignait qu'il réparât la voiture.*

* Dans ce cas là il est impossible de faire une difference entre simultaneité et posteriorité. En italien nous avons ici un changement de mode, on utilise, comme dans le cas que le verbe / la conjonction demandent l'indicatif, le conditionel: Lei temeva che lui avrebbe riparato la macchina. En outre il faut voir, que espérer exprime une evaluation subjective, dans toutes les autres langues romanes espérer demande le subjonctif, mais pas en français.

Le lecteur aura déjà noté que jusqu'à maintenant nous avons toujours parlé du présent et du passé, sans vraiment préciser de quel temps il s'agit. Ce n'est pas toujours tellement évident. Si le passé composé a substitué le passé simple, le passé composé est un temps verbal du passé et l'anteriorité est décrit avec le plusqueparfait: Il a pensé, qu'elle avait déjà payé. Dans le français à la Flaubert le passé composé est utilisé s'il y a un lien étroit entre le passé et le présent. Si on utilise le passé composé dans un context où on utilisait naguère le passé simple, le passé composé est un temps du passé.

temps verbals du présent: presente, futuro, condicional simples*, pretérito perfeito composto**
temps verbals du passé: imperfeito, pretérito perfeito simples***, mais-que-perfeito composto


* Si le verb introductoire qui décrit la répresentation mentale / le discours indirect est au conditionel dans la proposition subordonnée on peut construire avec l'indicatif et avec le subjonctif, quoique ce soit une question controversée, mais dans la vie réelle on peut trouver des phrase comme ""Eu pediria que os senhores tivessem um pouco de paciência", "Je vous demanderais d'avoir un peu plus de pacience".

** Théoriquement possible, mais pas trés commun dans ce contexte. Le pretérito perfeito composto est restreint à un contexte très specifique et pour cela pas très commun dans ce contexte, voir 11.2.

*** Le pretérito perfeito simples correspond au passé composé français et au passé simple français, autrement dit, il ne distingue pas entre une action qui a encore un impact sur le présent et une action achevée dans un passé achevé. On pourrait donc se demander si le pretérito perfeito simples est un temps du passé. Pourtant, si la rélévance pour le présent ne joue aucun rôle en portugais, le pretérito perfeito simples est un temps du passé, voir 11.2.

Dans les exemples suivants les verbes introductoires sont au présent (un temps du présent) ou au pretérito perfeito simples (un temps du passé). Ces sont les temps les plus utilisés en portugais, puisque le pretérito perfeito composto est reservé pour un contexte très especial, voir 11.2. Ces temps verbals servent d'exempes, mais la logique est la même pour tous les autres temps verbals du présent ou passé.

Si le verb introductoire qui décrit la répresentantion mentale, par exemple dizer, pensar, esperar, etc. est dans un temps du présent, les mêmes règles s'appliquent que nous avons déjà décrit dans le chapitre 9.

Si le verb introductoire est au passé, quelque temps verbals, par exemple l'imparfait qui décrit dans ce contexte simultanéite et pas d'événements dans le passé dont on ne connaît ni le début ni la fin.

Nous répétons: Ils faut distinguer entre verbes / conjonctions qui demandent l'indicatif et verbes / conjonctions qui demandent le subjonctif, mais contrairement a ce que nous trouvons dans toutes les livres de grammaire, il ne faut pas distinguer entre la concordance de temps et le discours indirect. Le discours indirect est seulement un cas spécial de la concordance de temps. Dans les deux cas les mêmes règles s'appliquent.

tiempo de presenteLes verbes de la présentation verbale / discours indirect sont dans un temps du présent et demandent l'indicatif: dizer, saber etc.
temps verbal exemple traduction
anteriorité:
début et fin inconnu imperfeito Eu sei que não trabalhava. Je sais qu'il ne travaillait pas.
action achevéeperfeito simples Eu sei que o fez. Je sais, qu'il l'a fait.
simultanéite:
en général presente Eu sei que dorme muito. Je sais, qu'il dort beaucoup.*
forme continue estar + infinitivo / gerundio Eu sei que esta consertando o carro. Je sais qu'il est en train de réparer la voiture.
posteriorité:
action dans le future futuro Eu sei que o consertará. Je sais, qu'il la réparera.
action achevée dans le future futuro composto Eu sei que o terá consertado. Je sais, qu' il l'aura réparée.

* Actions qui sont rélisée regulièrement au présent ne peuvent pas être décrit avec une forme continue. On dit "La terre tourne autour du soleil" et pas "La terre est en train de tourner autour du soleil". La dernière phrase signifierait que normalement la terre ne tourne pas autour du soleil, ce qui serait fatal. En général on peut sustituer la forme continue par le présent, mais les cas où cela marche à l'envers sont plutôt rares.

Si le verbe qui décrit la répresentation mentale est dans un temps du passé quelque temps verbals perdent leur fonction original. L'imparfait décrit simultanéite dans ce contexte et pas une temps vaguement precisé au passé. Le conditionel décrit le futur vu du passé.

temps verbal du passéLes verbes introductoires sont dans un temps verbal du passé et demand l'indicatif: dizer, saber, etc.
temps verbal exemples traduction
anteriorité:
simultanéiteimperfeito Eu sabia que não trabalhava. Je savais qu'il ne travaillait pas.
anterioritémais-que-perfeito-simples Eu sabia que o tinha feito. Je savais qu'il l'avait fait.
simultanéite:
simultanéiteimperfeito Eu sabia que dormiva. Je savais qu'il dormait.
forma continúa estar + infinitivo / gerundio Eu sabia que estava consertando o carro. Je savais qu'il était en train de réparer la voiture.
posteriorité:
Événement dans le futur vue du passé conditionel Eu sabia que o consertaría. Je savais qu'il la réparerait.
Acontecimiento acabado en el futuro desde un punto de vista del pasado conditionel composé Eu sabia que o tería consertado. Je savais qu'il l'aurait réparé.


Si l'imparfait dépend d'un verbe décrivant le type de la répresentation mentale et si ce verb est au passé l'imparfait perd sa fonction originale. Nous voyons cela plus clairement si nous prenons un verb qui ne peut jamais être à l'imperfait, exploser par exemple . Exploser n'est jamais une action continue dont on ne connaît pas le début et la fin. Quelque chose qui explose le fait dans un moment très précis. Une phrase comme "Tandis qu'elle dormait la bombe explodait" est absurde.

Pourtant dans le contexte du discours indirect ou dans le cas qu'un événement est immaginé l'imparfait peut décrire une action continue, si le verbe introductoire est dans un temps verbal du passé.

simultanéite entre répresentation verbal / discours indirect et l'événement décrit dans la proposition subordonée
Le verbe de la répresentation mentale / discours indirect est au présent: Ele pensa que uma bomba explode.
Il pense que la bombe explose.
Le verbe de la répresentation mentale / discours indirect est au pretérito perfeito simples: Ele pensou que uma bomba explodia.
Il pense que la bombe explosait.

Si nous transférons la phrase "Ele pensa que uma bombe explode" au passé nous recevons "Ele pensou que uma bomba explodia" et pas "Ele pensou que uma bomba explodiu".

L'imperfeito exprime simultanéité dans ce contexte. Le pretérito perfeito simples n'est pas une alternative dans ce contexte, parce-qu'il décrit une action achevé dans un passé achevé ce qui n'est pas ce que nous voulons dire. Nous ne voulons pas dire qu'il a pensé qu'une bombe avait explosé auparavant, mais qu'elle est en train d'exploser dans le moment ou il le pense. L'imparfait est indéfini quant au début et fin d'une action et pour cela il est mieux approprié d'exprimer la simultanéité et en outre il n'y a pas des alternatives.

Un autre temps verbal dont la fonction change completement dans ce contexte est le conditionel. Normalmente le conditionel décrit une possibilité et est utililisé dans des propositions conditionelles de type II et III, voir chapitre 13. Pourtant dans le contexte du discours indirect / concordance des temps il décrit futur vu du passé.

Le verbe de la répresentation mentale est au présent: Il sait que la bombe explosera.
Le verbe de la répresentation mentale est au passé: Il savait que la bombe exploserait.

Dans les manuels de grammaires nous trouvons des règles de transformation, autrement dit les règles qui décrivent le changement des temps verbals si le verbe d'introduction est dans un temps du passé. On peut apprendre ces règles par cœur, mais il est plus simple de comprendre la logique. Les règles peuvent être déduit facilment des tableaux ci-dessus si on a compris la logique.

Nous répétons que nous ne distinguons pas entre discours indirect et présentation mental, autement dit, le discours indirect est seulement un cas spécial de la concordance de temps en général. Le lecteur peut substituer saber par dizer, la logique est exactement la même, mail il faut distinguer entre un context qui demande le subjonctif et un context qui demand l'indicatif.

anteriorité
imperfeito reste imperfeito
Eu sei que não trabalhava. Eu sabía que não trabalhava.*
pretérito perfeito simples devient pretérito mais-que-perfeito composto
Eu sei que o fez. Eu soube que o tinha feito.*
simultanéite
presente devient imperfeito
Eu sei que dorme. Eu soube que dormiva.*
presente de estar devient imperfeito de estar
Eu penso que esta consertando o carro. Eu soube que estava consertando o carro.*
posteriorité
futuro I devient condicional simples
Eu sei que o conserterá. Eu soube que o consertaría.*
futuro II devient condicional II
Eu sei que o terá consertado. Eu soube que o tería consertado.*

* Comme en français la valeur sémantique de saber / savoir change en fonction du temps verbal utilisé. "J'ai su qu'il dormait" signifie "J'appris qu'il dormait" et "Je savais qu'il dormait" signifie qu'il savait cela tout le temps.

La logique est la même dans le cas que le verbe qui décrit le type de la répresentation mentale / discours indirect demande le subjonctif, sauf qu'il n'y a pas un subjonctif du futur. En portugais existe un futuro do conjuntivo, mais le futuro do conjuntivo ne s'utilisent pas dans ce contexte. Autrement dit il n'est pas possible de distinguer entre le présent et le future: Je crains qu'il vienne maintenant. <=> Je crains qu'il vienne demain. En ce qui concerne les autres constellations, nous avons la même situation qu' à l'indicatif. Il faut distinguer entre une situation dans laquelle l'ancre est au passé et une situation dans laquelle l'ancre est au présent. Il faut distinguer entre anteriorité, simultanéite et posteriorité et il faut distingue entre action achevée et action pas acheveées.

Il est important de voir, que au conjuntivo le pretérito perfeito composto a la même fonction que dans les autres langues romane, ce qui n'est pas le cas pour le pretérito perfeito composto do indicativo, voir 11.2. (Le verbe espérer demand, en opposition au français, l'indicatif.)

temps du présent Le verbe de la répresentation verbal / discours indirect est au présent et demande le congiuntivo: esperar*, temer, querer etc.
temps exemples traduction
anterioritéperfeito composto do conjuntivo Espero que tenham tido êxito. J'espère qu'ils ont réussi.
simultanéitépresente do conjuntivo Espero que tenham êxito. J'espère qu'ils réussisent.
posterioritépresente do do conjuntivo Espero que tenham êxito. J'espère qu'ils réussiront.


tiempo del pasado Le verbe de la répresentation verbal / discours indirect est au passé et demande le congiuntivo: esperar*, temer, querer
temps exemple traduction
vorzeitigmais-que-perfeito composto do conjuntivo Esperei que tivessem tido êxito. J'espérai qu'ils avaient réussi.
gleichzeitigimperfeito do conjuntivo Esperei que tivessem êxito. J'espérai qu'ils réussisaient.
nachzeitigimperfeito do conjuntivo Esperei que tivessem êxito. J'espérai qu'ils réussiraient.

* esperar / espérer demande le subjonctif en portugais. Il faut donc distinguer, en français, entre simultanéité et posteriorité.






contact mentions légales déclaration de protection de données