14.1 La concordance des temps

Avec concordance de temps on dénomme le fait très simple que dans notre terre les événements déroule dans un espace temporel, un événement suit un autre ou différents événement déroulent en même temps. Un événement peut se produire avant, en même temps ou après un autre et cela est vrai pour le passé aussi bien que pour le présent / futur. Les événements peuvent être décrit comme achevée et inachevée, il peut s'agir des événements achevés et des événements non achevés.

La concordance des temps est complexe et il faut la respecter dans toutes les circonstances, quoique de temps en temps il n'existe pas un temps verbal adéquat. Avec les exemples suivants nous ne voulons pas montrer toutes les constellation possible. Nous voulons simplement montrer que le problème est plus complexe que ce qui est présenté dans les livres.

Dans la concordance des temps nous avons toujours un ancre, le passé ou le présent, et c'est autour de cette ancre qu'il faut groupé les événements.

l'ancre est le présent
anteriorité: Il retire le rideau et voit qu'il a plu.
simultanéité: Il retire le rideau et voit qu'il pleut.
posteriorité: Il retire le rideau et voit qu'il pleuvra.
l'ancre est le passé
anteriorité: Il retira le rideau et vit qu'il avait plu.
simultanéité: Il retira le rideau et vit qu'il pleuvait.
posteriorité: Il retira le rideau et vit qu'il pleuvrait.

Dans le cas de posteriorité nous pouvons distinguer en outre entre un événement qui est en train de se produire et un événement achévé.

simultanéité, ancre présent: Il voit qu'on est en train de lui voler la voiture.
posteriorité, ancre présent: Il voit qu'on lui avait volé la voiture.
simultanéité, ancre passé: Il vit qu'on lui volait la voiture.
posteriorité, ancre passé: Il vit qu'on lui avait volé la voiture.

Il faut respecter la concordance des temps dans les deux cas, quand la conjonction / le verbe demande l'indicatif, comme dans les cas ci-dessous, et dans le cas que la conjonction / le verbe demande le subjonctif.

el ancre es el presente
anteriorité: Je crains qu'il l'ait fait.
simultanéité: Je crains qu'il le fasse.*
posteriorité: Je crains qu'il le fasse. *
el ancre es el pasado
anteriorité: Je craignais qu' il l'eût fait. **
simultanéité: Je craignais qu'il le fît.**
posteriorité: Je craignais que le fît.**


* Il n'est pas possible de distinguer au subjonctif entre simultanéité et posteriorité, puisqu'il n'y a pas un temps verbal pour le faire. Une option serait de changer de registre, par exemple d'utiliser le futur indicatif, "~Je crains qu'il le fera", c'est ce qu'on fait en italien, "Temo che lo avrebbe fatto", mais en français, portugais et espagnol c'est distinction n'est pas faite dans ce contexte.

** Par des raisons didatiques nous utilisons l'imparfait subjonctif et le plusqueparfait subjonctif, parce que cela correspond au système portugais. Puisque l'imparfait / plusqueparfait est en train de prendre congé, il se produit un changement dans le système temporel français. Mais même si ces temps étaient encore en bonne santé, on n'aurait pas pu distinguer entre simultanéité et posteriorité. Une solution aurait été de décrire la posteriorité vu du passé avec le conditionel composé, "~Je craignais qu'il l'aurait fait", c'est comme ça que ça marche en italien.

Le même problème surgit quand une conjonction ou un expression idiomatique demande le subjonctif.

posteriorité: Pourvu qu'il l'ait fini, il peut aller jouer au foot.
simultanéité: C'est une bonne chose qu'il vienne.
anteriorité: C'est bizarre qu'il ne m'ait pas appelé.

Il est utile de voir, qu'il n'y a aucune difference entre la concordance de temps et le discours indirect. Le discours indirect est un cas spécial de la concordance des temps en général. Les mêmes règles qu'on applique à la concordance des temps on applique aussi dans le cas du discours indirect. Il n'y a aucune difference. Il faut distinguer entre les verbes / conjonctions que demandent l'indicatif et les verbes / conjonctions qui demandent le subjonctif. La logique est la même dans les deux cas, il faut distinguer entre anteriorité, simultanéité et posteriorité et l'ancre peut être le présent ou le passé. Mais une distinciton entre la concordance des temps en général et le discours indirect ne fait aucun sens. Le discours indirect,dire, suit exactement la même logique que la concordance de temps en général, penser.

anteriorité, présente: Je pense / Je dit qu'il a menti.
simultanéité,présente: Je pense / Je dit qu'il ment
posteriorité, présente: Je pense / Je dit qu'il mentira.
anteriorité, passé: J'ai pensé / J'ai dit qu'avait menti.
simultanéité, passé: J'ai pensé / J'ai dit qu'il mentait.
posteriorité, passé: J'ai pensé / J'ai dit qu'il mentait.

Le discours indirect n'est pas un cas spécial en ce qui concerne la concordance de temps. Des verbes comme raconter, dire, parler, ordonner etc. suivent les mêmes règles que verbes comme croire, penser, observer etc.. et dans les deux groupe il y a des verbes qui demande l'indicatif, dire / penser et verbes qui demandent le subjonctif, ordonner / craindre. En outre les mêmes règles s'appliquent pour les prepositions subordonnées introduites par des conjonctions. Si on a compris les aspects à prendre en consideration, si l'ancre est au passé ou au présent, si on a compris qu'il faut exprimer anteriorité, simultanéité, posteriorité, qu'il faut distinguer entre des actions achevées et inachevées, entre des situations réelles et hypothetiques et entre indicatif et subjontif il n'y a plus de problèmes. En général un locuteur natif du français peut confier dans son "intuition" linguistique, parce que la logique est la même dans toute les langues romanes. Il y a des langues où il faut distinguer entre la concordance des temps et le discours indirect, l'allemand par exemple, mais en ce qui concerne les langues romanes il n'y a aucune difference, sauf le fait, que quelques verbes, comme par exemple espérer, demandent le subjontif dans toutes les autres langues romanes, mais pas en français.

Le tableau ci-dessous présente toutes les situation possibles de manière abstrait. Nous répétons. Il n'y a pas de différence entre verbes comme raconter, dire, etc., qui introduisent un discours indirect, et verbe comme penser, croire, savoir.

INDICATIF
l'événement s'est produit... temps du présent temps du passé
avec anteriorité
le début et la fin est irrélévant ou pas connu imperfeitoimperfeito
événement achevé (s'il y a un impact sur le present ou non) perfeito simplesmais-que-perfeito composto
(de vez en cuando tambien perfeito simples)
l'événement se répéte jusqu'au présent pretérito perfeito compostomais-que-perfeito composto
simultanéité
affirmation généralpresente imperfeito*
forme continueestar + infinitivo / Gerundioestar (imperfeito) + infinitivo / gerundio
posteriorité
événement non achevé futurocondicional oder ir (imperfeito) + infinitivo
événement achévé dans le futur futuro IIcondicional composto
CONJUNTIVO
l'événement s'est produit... tiempos del presente tiempos del pasado
avec anteriorité perfeito composto do conjuntivo**mais-que-perfeito composto do conjuntivo
simultanéitépresente do conjuntivoimperfeito do conjuntivo
posterioritépresente do conjuntivo

imperfeito do conjuntivo
(vereinzelt auch condicional)


* Il est utile de voir que dans cette constellation l'imparfait perd complètement sa fonction originale. La phrase "Il a dit que le tableau était accroché au mur" peut donc signifier deux chose. Le tableau était accroché au mur dans le moment où il l'a dit ou qu'il était accroché au mur avant. Mais puisque l'imperfait ne définit pas la fin d'un événement, ça revient au même.

** Au conjuntivo le preterito perfeito composto à la même fonction qu'on français. Il est utile de comprendre qu'il y a une grande difference en ce qui concerne la fonction entre le preterito perfeito composto do indicativo et le preterito perfeito composto de conjuntivo.

exemples:
Le verbe introductoire est au présent, demande l'indicatif et l'événement s'est produit avec anteriorité et le début et fin n'interesse pas: Je pense que le tableaux était accroché au mur.

Le verbe introductoire est au présent, demande l'indicatif est l'événement s'est produit avec anteriorité et a été achevé dans un passé achevé: Je pense qu'il est tombé de l'arbre.

Le verbe introductoire est au présent, demande l'indicatif et l'événement se produira dans le futur et est imaginé comme achevé: Je pense qu'il l'aura fait.

Choissisez dans les exemples suivants l'option qui correspond. Quelque fois les phrases pourraient être ambigus. Pour cette raison le temps dans lequel se trouve l'ancre et si l'événement se produit avant, au même temps ou après est indiqué. On peut aussi déduire les relations temporelle de la phrase française.

D'un point de vue didactique on peut discuter s'il est mieux de traduire un pretérito perfeito simples avec le passé simple ou le passé composé. Ici nous l'avons traduit avec un passé composé. Formellement le pretérito perfeito simples se ressemble plus au passé simple. Pour plus des détail voir 9.2.

temps du présent / simultanéité
Eu temo que não tão fácil.
Je crains qu'il ne soit pas tellement simple.
temps du présent / anteriorité
Temo que uma longa viagem em vão.
Je crains qu'il n'ait pas été tellement simple.
presente / anteriorité
Espero que isso.
J'espère qu'il s'est occupé de cela. (subjonctif en portugais!)
temps du passé / simultanéité
Esperei que a Maria no outro quarto.
J'ai esperé qu'il allait à l'autre chambre.
temps du présent / anteriorité
Tememos que ele antes de termos fechado os portas.
Nous craignons qu'il soit echappé avant que nous ayons fermé la porte.
temps du passé / simultanéité
Soube que numa empresa de segurança.
Je me suis rendu compte qu'il travaillait pour une assurance.
temps du présent / simultanéité
Sabemos que alguns eleitores ainda indecisos.
Nous savons que quelques electeurs sont encore indecis.
temps du passé / posteriorité
Ele disse que inacessível até voltar.
Il a dit qu'il ne sera pas disponible jusqu'à son retour.
temps du présent / simultanéité
Ele diz que tudo bem.
Il dit que tout va bien.
temps du passé / posteriorité
Nós dissemos que o fazer.
Nous avons dit ce que nous ferions. (..ce nous allions faire.)
temps du présent / simultanéité
Alguns de vocês pensam que nós não aqui.
Quelqu'uns de vous pensent que nous n'appartenons pas à cet endroit.
temps du passé / posteriorité
Vocês realmente pensaram que eu isso?
Vous avez pensez que nous ferions cela?
temps du présent / anteriorité
Não acho que ele isso.
Je ne crois pas qu'il ait dit ça.
temps du présent / simultanéité
Não acho que nos muito.
Je ne crois pas que cela nous serve à quelque chose.
temps du présent / anteriorité
Acredito que agora isso.
Je crois que tu l'a appris.
temps du présent / simultanéité
Acredito que vocęs já .
Je crois que vous vous connaissez déjà.




contact mentions légales déclaration de protection de données