18.1.2 estar + gerundio / estar + a + infinitivo

La construction française être en train de + infinitif décrit une action / un événement dans le moment où il se déroule. Le contexte dans lesquelles cette construction est obligatoire sont plutôt rares. On l'a besoin si le fait qu' une action est en train de se dérouler est l'affirmation centrale de la phrase. La construction être en train de + infinitif correspond plus au moins à la construction portugaise estar + gerundio (Bresil) / estar + a + infinitivo (Portugal).

Tais-toi, je suis en train de téléphoner.

Dans ce contexte il ne serait pas idéal de dire "Tais-toi, je téléphone". (Acceptable serait "Tais-tois, je suis au téléphone" qui souligne égalment le fait que l'action est en train de se dérouler.)

Si quelqu'un ne voit pas que la construction être en train de + infinitif souligne le fait qu'une action se déroule dans un moment déterminé il peut former une phrase dans laquelle cette construction est absurde.

~ Le terre est en train de tourner autour du soleil.

Si on souligne le fait que la terre est en train de tourner autour du soleil, on suggère que cela n'est pas ce qu'elle fait d'habitude, mais nous savons que nous aurions des problèmes très graves si elle arrête de faire ça. La phrase est donc absurde.

Entre la construction française et la construction portugaise il n'y a pas une difference au niveau de la "logique". Les deux constructions sont utilisées quand on veut souligner le fait qu'un événement ne se déroule pas en général, "Il travail dans un atelier", mais dans un momént précis, "Il est en train de travailler dans le jardin". Pourtant "le moment où un événement se déroule" est une description un peu vague. Regardons cet exemple.

A: Qu'est-ce qu'il fait?
B1: Il écrit un livre.
B2: Il est en train d'écrire un livre.

Dans ce cas là la difference entre B1 et B2 est minimal. B2 ne signifie pas qu'il écrit un livre au moment que l'autre demande ce qu'il fait. L'auteur de ces lignes dirait pourtant qu'il y a une différence. Si la construction avec un simple temps verbale est possible, il y a une préférence en portugais por un simple temps verbal, présent ou imparfait. En français c'est à l'envers. Cela explique pourquoi la construction être en train de + infinitif est plus fréquent en français que la construction correspondante en portugais. Les differences sont tellement grandes, qu'elles ne peuvent pas être expliqué par le nombre de locuteur. Voici le nombre des résultats trouvé par google. (Si vous voulez le vérifier, n'oubliez pas les guillemets, autrement vous allez recevoir toutes les pages où se trouve ces mot dans n'importe quelle ordre.) Puisqu'il a en portugais deux constructions, il faut les ajouter.

Il est en train d'écrire 753.000 résultats total 753 000
Ele está a escrever 297.000 résultats total 405 000
Ele está escrevendo 108.000 résultats

On peut faire ça avec n'import quel verbe, le résultat est toujours le même. La difference ne s'explique pas par la differences de locuteurs natifs, puisque les deux langues ont environ 230 millions de locuteurs natifs.

Dans le cas qu'il y a un adverbe qui indique que l'action est en train de se dérouler, maintenant, en ce moment etc. il y a une préference pour la construction estar + gerundio / estar + a + infinitivo. Si nous mettions les deux phrases "O que fazes agora?"et "O que está fazendo agora?" dans google, entre guillemets, nous recevons ces résultat.

O que fazes agora? 2450 résultats
O que está fazendo agora? 340 000 résultas

Dans les cas où il n'y a pas des alterrnatives il y a evidement une préférence pour estar + a + infinitivo / estar + gerundio.

Estou falando espanhol, mas falo brasileiro, eu sou do Brasil.
Je parle en espagnol, mais ma langue maternelle est le brésilien, je viens du Brésil.*

* Il peut arriver, que d'autres construction son préférables d'un point du vu stylistique.


"Falo espanhol" signifierait qu'il sait espagnol. S'il est en train de parler espagnol il est evident qu'il parle aussi espagnol, mais cela n'est pas le point. Il parle le portugais bresilien en général. Sa langue maternelle est portugais, quoiqu'il parle espanhol en ce moment.

En cas similaire est celui-ci.

Você está trabalhando o pode me ajudar?
¿Estás trabajando o me puedes ajudar?
Fica quieto, estou falando com ele, não estou falando contigo.
Cállate, estoy hablando con él y no contigo.

Dans ce contexte il est irrélevant s'il travaille en général ou non. La seule chose qui interesse est de savoir s'il travaille au moment où l'autre a besoin de son aide. Dans la deuxième phrase il ne veut pas qu'on lui interrompe dans un moment determiné.

On affirme souvent que la construction ester + gerundio / estar + a + infinitivo correspond à la construction anglaise to be + gerund dans de phrase comme "I am eating an apple". Pourtant il est à supposer que la construction anglaise est utilisé plus souvent que les constructions equivalentes dans les langues romanes, surtout au passé. Au passé assez souvent on doit décrire des situations où une action en arrière-plan est interrompu par une autre.

I was walking along the street, when I saw the car stopping suddenly.
Je marchais dans la rue quand j'ai soudain vu une voiture s'arrêter à côté de moi.

Le simple past anglais ne peut pas décrire des actions / événements d'arrière plan qui ont été interrompues par une autre action / un autre événement, quelque chose comme "I walked through the street, when I saw..." est faux, parce que le simple past sert aussi pour décrire des actions achevées dans un passé achevé. Dans les langues romanes il y a un temps pour décrire des actions dont le début et la fin sont inconnus ou irrélevants, l'imparfait, et un temps pour décrire des actions achevées dans un passé achevée, le passé simple (ou le passé composé dans le français d'aujourd'hui). On n'a donc pas besoin de cette construction dans ce contexte, quoiqu'elle soit possible. Les deux versions sont correctes.

Estava passeando pela rua quando vi o carro carro parar de repente.
Passeava pela rua quando vi o carro parar de repente.

La proposition principale "Estava passeando pela rua quando.." / "Passeava pela rua quando..." va suivie toujours d'une proposition subordonnée qui décrit un événement qui interrompe l'action d'arrière plan. Pour savoir s'il y a une préférence pour une une ou l'autre construction, on peux faire un recherche avec google. (Toujours entre guillements.)
En reçoit comme résultat.

Estava passeando pela rua quando 2500
Passeava pela rua quando 1910

Comme on pouvait s'y attendre, le tableau change complètement en anglais.

I walked along the street when 6 resultados*
I was walking along the street when 119 000 resultados

*Les quelques exemples qui apparaissent sont faux.

Il peut y avoir des situations ou la construction estar + gerundio / estar + a + gerundio est plus adéquat que le simple imparfait. L'imparfait a plusieurs valeurs semantiques et peut donc être ambiguë, voir aussi 11.1. Dans certains contextes il vaut mieux éviter cette l'ambiguïté.

1) Ils parlaient des choses qui ne m'interessaient pas.
2) Ils étaient en train de parler des choses qui ne m'interessaient pas.

La phrase 1) peut signifier aussi que au passé ils ont parlé regulíèrement sur des choses qu'il ne l'interessaient pas à maintes reprises. La phrase 2) est claire. À un moment donné du passé ils ont parlé de quelque chose que ne lui interessait pas.

Resumée: La construction estar + gerundio / estar + a + infinitivo correspond à la construction française être en train de. La difference n'est pas au niveau "logique". Pourtant dans des contextes ou on pourrait utiliser aussi le simple présent / imparfait, il y a une préférence en français pour la construction être en train de + infinitif, dans les autres langues romanes pour le simple présent / imparfait.

La construction estar + gerundio est peu utilisé en portugais européen, plus commun est la construction estar + a + infinitivo.



portugais européen
Quando entrei, ela estava a dormir.
Quand je entrai, il dormait.
Quand j'ai entré, il était en train de dormir.
portugais brasilero
Ele está a fazer o que pode para resolver o problema.
Il fait ce qu'il peut pour résoudre ce problème.
Il est en train de faire ce qu'il peut pour résoudre ce problème.





contact mentions légales déclaration de protection de données