3.2. voyelles nasales

Par une raison inconnue, peut-être c'est une heritage des celtes, en français et en portugais il y a des voyelles nasales. Le portugais dérive du gallicien qu'on parle encore aujourd'hui danns le nord-ouest de l'Espagne. Il se peut que dans une région tellement eloigné de Rome quelque héritage de celtes a survecu, tandis qu'il est disparu dans le reste de la péninsule ibérique. (Pure fantasie de l'auteur de ces lignes.En faits il n'y a pas des explications pour les fait qu'il y a encore de voyelles nasales sur la peninsule iberique, mais au moins en ce qui concerne le français on affirme assez souvent que c'est une heritage de Celtes, par exemple ici LES VOYELLES NASALES EN FRANÇAIS.)

Les voyelles orales n'utilisent pas seulement la bouche comme résonateur. Autrement dit, les sons de a, ai, o, é, è, u, i etc. peuvent être prononcés aussi avec le nez bouché, cela ne fait aucune différence. Dans les cas des voyelles orales une partie de l'air sort par le nez, ce qui est seulement possible, lorsque le voile du palais est abaissé. Cela ne veut pas dire que les Français sont condamnés au silence quand une vague de grippe inonde le pays et que tout le monde a le nez bouché. Même si l'air ne peut plus sortir par le nez, il y a toujours assez d'espace pour la stationner quelque part une millisecond et cela suffit.

Si on ne voit pas clairement comment est produit une voyelle orale et une voyelle nasale on peut faire un petit expériment avec le m et le n, deux consonnes nasales dont nous allons encore parler assez souvent. Dans le cas de m et n l'air sort EXCLUSIVEMENT par le nez. Sans se tenir le nez on peut prononcer mmmmmmmmmm ou nnnnnnnnnn sans problème. Pourtant, quand on se tient le nez, on peut produire quelque m ou n, peut-être pour un second, parce qu'on peut stationner l'air dans la bouche et dans le nez, mais après cela n'est plus possible.

Il semble qu'il y avait des peuples, parmis eux peut-être les celtes, qui avaient du mal a prononcer une voyelle orale avant une consonne nasale et pour cela les voyelles orales sont devenu nasales avant m et n.

(Il y a des gens qui affirme ce changement s'est produit entre le 9ième et 14ième siècle en français. C'est possible, mais la question qui se pose est de savoir qui ou quoi a déclenché ce changement. Si nous avons le même changement en portugais sans qu'il y ait eu aucune rélation, entre le français et le portugais il y a avait une espèce de d'espagnol a cette époque, une langue sans voyelles nasales, il doit avoir quelque chose qui explique ce phénomen. Ce n'est pas très convainquant de dire que par hasard et indépendement le même changement se produit en français et en portugais.)

Pour le portugais s'appliquent donc plus ou moins les mêmes règles que pour le français. La combinaison a + m / n est en général prononcé comme une voyelle nasale, si cette combinaison n'est pas suivie d'une autre voyelle.

Pourtant il faut faire attention. Sauf le o nasale, les nasales portugais se distinguent des voyelles nasales français et en outre il y a aussi en portugais des diphtongues, deux voyelles dans un syllabe, dont une voyelle est nasale. Cela n'existe pas en français.

Nous allons présenter dans les chapitres suivant les voyelles nasales du portugais en détail.





contact mentions légales déclaration de protection de données