2.Quelques remarques concernant le portunhol / portuñol et le mélange des langues en général

Si vous parlez déjà l'espagnol ou l'italien vous allez melangez au début l'espagnol, moins l'italien, avec le portugais. Puisque l'espagnol et le portugais ont beaucoup de frontières en commun, en Amerique du Sud aussi bien que sur la péninsule ibérique et parce que les interactions entre ces deux langues sont plus intenses ce mélange se produit très souvent et a reçu un nom: Portuñol (en espagnol), portunhol (en portugais). Selon l'experience de l'auteur de ces lignes ce phénomen ne se produit pas entre le français et le portugais, bien que la prononciation du portugais se ressemble plus à la prononciation française, il y a des nasales dans les deux langues, qu' à la prononciation de l'espagnol.

Le portunhol n'est rien qu'on doit apprendre, c'est quelque chose qui se produit automatiquement. Si vous parlez l'espagnol il est très facil "d'apprendre" un solide portunhol, pour cela on a besoin environs 200 heures. Sans portunhol la communication est compliqué, parce que, bien que les locuteurs natifs du portugais comprennent en général l'espagnol, le truc ne marche pas à l'envers, surtout en ce qui concerne la langue parlée, et on doit donc avoir un certain connaissance du portugais pour comprendre ce que l'autre dit.

Du portunhol au portugais c'est encore un longue chemin. Si on parle espagnol au début le cerveau dépense toute son énérgie à vérifier pendant qu'on parle si les mots utilisés sont vraiment portugais ou pas des "emprunts" de l'espagnol. Cela ralentit considérablement la vitesse d'élocution. En exemple de portunhol nous avons ici: Dilma Rousseff falando em "Portunhol". (Dilma Rousseff a été entre 2011 et 2016 la président du Brésil.) Cela se comprend si on parle espagnol.

On peut lire assez souvent que le portunhol est une nouveau langue, une espèce de langue pidgin ou créole. L'auteur dirait que cela est faux, voir ci-dessous. Le portunhol ne rien d'extraordinaire. S'il y a un voisinage étroit entre une langue et une autre il se produit un mélange. Le fait que seule le portunhol est devenu tellement fameux est dû au fait que il y a peu des langues qui ont tant des frontières communs. Le même mélange se produit entre l'espagnol et l'italien par exemple mais, par des raison géographique évidentes, plus rarement.

En outre le portunhol est important parce que au nord du Paraguay et au sud du Brésil il est devenu une espèce de lingua franca, a donc, au moins ce c'est qu'on peut lire souvent, une stabilité qui dépasse le niveau des mélanges spontanés et individuels.

Sur le portuñol / portunhol il y a un nombre infinitif des videos à l'internet, voire Reportagem 2 - O uso do Portunhol. Pourtant la question qui se pose est de savoir s'il s'agit simplement d'une étape intermédiaire dans le processus d'apprentisage ou d' un état stable. Si ce n'est qu' une étape intermédiaire dans l'apprentissage, c'est un mélange de deux langes comparable au mélange de l'espagnol ou italien qui se produit pendant l'apprentisage.

L'auteur a du mal à s'imaginer qu'il s'agit dans le cas du portunhol d'un état stable, autrement dit d'une langue avec un léxique et une grammaire stable. Il est a supposé que les gens utilisent les mots qu'il connaissent et les structures grammaticales de leur respective langue maternelle s'il n'ont pas encore appris comment ça marche dans l'autre langue. Le pourcentage espagnol ou portugais varie donc selon les capacité linguistique du locuteur. En regardant les milliers des videos on voit et écoute sans problème qu'elle est la langue maternelle du locuteur.

Si des contacts dans les régions frontières mènent à une situation que le locuteurs cherchent à adopter partiellement le vocabulaire et éventuellement aussi les structures grammaticales de l'autre langue, il est à supposer qu'il cherche aussi à maîtriser parfaitement cette autre langue, jusaqu'à ce qu'il la maîtrise parfaitement. Si un deux parle parfaitement la langue de l'autre, ils parleront dans cette langue.

Les non-linguistes appellent souvent le portunhol un dialecte. L'auteur dirait que c'est complètement faux. Les dialectes sont des structures assez stables, en ce qui concerne le léxique, en ce qui concerne la grammaire et on ce qui concerne la prononciation. Etant donné qu'ils sont exposé a un forte pression, les mass media utilisent la langue standard, à l'école on utilise assez souvent la langue standard, tout ce qui est écrit est dans la langue standard, souvent les dialectes sont un stigma et les locuteurs veulent s'en défaire etc.. on pourrait même dire qu'ils ont étonnament stables. Ils peuvent survivre pendant des siècles dans une environnement hostile. Il est vraie qu'il y a des mouvements en Amérique du Sud qui veulent enseigner le portunhol comme une langue pour faciliter la communication dans les régions frontiéres, mais l'auteur ne voit pas que le portunhol soit une structure stable.

On pourrait avoir l'idee de considerer le portunhol comme une langue créole, mais cela ne serait pas correcte non plus. Les langues créole sont le résultat d'une langue minoritaire mais dominante d'une côté et beaucoup de langues parlés par des supprimés de l'autre. Une langue créole peut être langue maternelle est peut avoir s'être eloignée beaucoup de la langue dont elle est originairement dérivé comme il est montré par ce video: Speak Haitian Creole. On peut noter encore l'origine français, mais seulement avec le français on ne comprend rien.

En outre on pourrait penser qu'il s'agit d'un pidgin langue. Pidgin est une langue provisoire, qui dérivent d'une langue que aucun des interlocuteurs a comme langue maternelle. Voilà un exemple: TALKING PIDGIN. Puisque il ne s'agit pas d'une rencontre entre deux langues, il se peut que le systeme devient de plus en plus sophistiqué qui peut être utilisé dans n'importe quel contexte, mais evidement il ne s'agit pas d'une étape intermédiaire d'apprentisage d'une langue étrangère, puisque une langue pidgin n'a rien à voir avec les langues maternelles des interlocuteurs.

Soit dit en passant: Le portunhol n'est non plus un accent. Le terme accent se réfère à la pronunciation. Il se peut que un hispanophone parlant le portugais a un accent et que le locuteur natif du portugais a un accent parlant l'espagnol, mais un accent portunhol n'exist pas, parce que l'accent change au fur et a mesure que la domination de l'autre langue avance.

En regardant les milliers des videos sur le portunhol en youtube on peut constater que le portunhol est aussi consideré souvent comme un manque de compétences linguistiques et moins comme une langue, dialecte, langue créole, pidgin, accent ou quoi que ce soit. Il est possible que dans certains régions il a une certain stabilité. C'est au moins ce qui affirme Wikipedia: Portuñol riverense.

Le simple fait que sur un territoire on parle deux langues ne conduit pas nécessairement un mélange de langues, même si les interactions son intensives. Le catalan et le galicien par example ne se mélange pas, au moins on ne parle pas de catañol ou spallego ou quelque chose de ce genre. Dans le cas de l'espagne les langues ne se mélangent pas parce que les gens apprennent tous les deux en tant que langue maternelle. En outre des phenomenes comme les langue créoles ne se produit pas si les deux langues sont respectées de sorte que les gens font des efforts pour apprendre la langue de l'autre communauté. En outre il doit y avoir un ressemblance entre les deux langues. L'alsacien para exemple ne se mélange pas avec le français.

En résumé on peut dire que le portuñol est un état intermediaire dans l'apprentissage des langues et un phénomen qui se produit toujours quand la langue maternelle et la langue etrangère se ressemble. Le fait qu'on ne parle pas de italoñol s'explique par le fait que l'italien et l'espagnol n'ont pas de frontière comunes, l'interaction est donc plus faible.

Les locuteurs natifs de l'espagnol et du portugais constate assez souvent que le locuteurs natif du portugais comprennent les locuteurs natifs de l'espagnol, mais que le truc ne fonctionnent pas à l'envers. Le portugais, le portugais européen plus que le portugais brésilien, n'est pas amical envers l'auditeur.

Le systeme phonétique du portugais est aussi complex que le systeme phonétique du français. Il nous a fallu donc faire une analyse précise du système phonétique. Le portugais connaît aussi des sons nasales, bien que ce ne soient pas les mêmes qu'on français.

On pourrait croire que le brésilien préfère l'espagngol au anglais si on leur offre l'espagnol. Pourtant l'auteur à l'impression que en général ils préfèrent l'anglais.





contact mentions légales déclaration de protection de données