20. prépositions

Le portugais a, comme toutes les autres langues, plus au moins 200 prépositions. Pourtant la majorité deux sont des expressions complexes qui se composent de plusieurs mots.

a partir de... => à partir de...
a pedido de... => à la demande de...
ao lado de ... => à côté de...
arredor de ... => environs de...
à procura de... => à la rechere de...


Si on connaît la signification de base des mots, partir, pedir, lado, en redor on peut déduire la signification du contexte. Ce genre de préposition ne répresente aucun problème, parce qu'ils sont sémantiquement motivés.

De l'autre côté il y a beaucoup de prépositions dont la motivation sémantique est très faible ou même simplement inexistant. Un exemple simple suffit pour illustrer le problème, dans les chapitre suivant nous verrons d'autres exemples. En français un tableau est accroché au mur, mais en espagnol et portugais il est accroché ~dans le mur, en perse et en anglais il est accroché sur le mur.

portugais: (en) O quadro pendura na parede.
espagnol: (en)El cuadro está colgado en la pared.
francais: (à) Le tableau est accroché au mur.
italien: (à) Il quadro é appeso alla parete.
anglais: (sur)The painting hangs on the wall.
alemand: (à)Das Bild hängt an der Wand.
perse: (sur) عکس تابلو بر روی دیوار آویزان است
aks bar rouye diwar aawizan ast.


Le portugais et l'espagnol utilisent la préposition na (em + article défini singulier feminin = na). Soit dit il utilisent la même préposition qu'il utilise aussi quand un objet est positionné verticalment sur un autre ou si quelque chose se passe dans une espace temporelle.

Le français construit avec au (à + le) et l'italien avec alla (a + la). La prépostion à a beaucoup de signification, mais il est rarement utilisé pour décrire la rélation entre deux objet dans l'espace. On la trouve seulement s'il décrit le mouvement vers un endroit. (Je vais à Paris.) Peut être le français demande la préposition à ici parce que le verb accrocher demande cette prépostion. Si on accroche quelque chose au mur il reste accroché au mur. L'allemand suit la même logique. La préposition an décrit normalment un mouvement.

Plus motivé et l'anglais on et le perse rouye. En fait un tableau est accroché ~sur le mur, si le sur se réfère a une position vertical ou horizontal n'est pas tellement importannt. Dirait l'auteur, mais il semble que peu de personnes partage cette opinion.


Le problème de base est que la rélation entre deux objets est plus complique qu'on pense et au bout de compte les prépositions sont en large partie un problème lexique et pas un problème grammaticale. Le léxique est arbitraire. Il n'y a aucune raison pour appeller une chaise une chaise et une table une table et il n'y a pas des règles. Un phénomen grammaticale est quelque chose qu'on peut décrire par des règles qui s'appliquent à un nombre infinitif des contextes et derrière ces règles il y a une "logique". Pas nécessairement la même dans toute les langues, mais au moins stable. Le fait qu'on appelle une chaise silla en espagnol, chair en anglais, Stuhl en allemand, sedia en italien etc.. est arbitraire.

Nous allons voir aussi dans ce chapitre que les rélations entre deux actions est moins compliqué est pour cela à chaque conjonction dans une langue il y en a une qui correspond dans l'autre langue.




contact mentions légales déclaration de protection de données