20.5. para

Dans le portugais brésilien on réduit, surtout dans un contexte informel, para à pra.

pra => para
Eu vou pra Copacabana. <=> Je vais à Copacabane.
Este livro é pra mim? <=> Est-ce que ce livre est pour moi?
Pra que você quer isso? <=> Pour quoi est-ce que tu en a besoin?


Seulement au Brésil pra peut fusionner avec l'article. On pourrait supposer que pra + a recoit un accent tel qu'il est la cas avec a + a = à. Pourtant ça ne marche pas comme ça. Quant à l'usage des articles devant les noms géographiques voir 4.1.2.2.

pra (para) + a
Meu irmão foi pra Alemanha. Mon frère est parti en Allemagne.
Meu irmão foi para a Alemanha.
pra (para) + o
Você vai pro Rio de Janeiro de férias? Vous allez à Rio de Janeiro en vacances ?
Você vai para o Rio de Janeiro de férias?
pra (para) + as
Essa comida é pras cantoras? Ce repas est pour les chanteuses.
Essa comida é para as cantoras?
pra (para) + os
Você trouxe café pros diretores? Tu as apporté le café aux directeurs ?
Você trouxe café para os diretores?

Au fond les prépositions et le conjonctions ont la même fonction. Les prépositions décrivent des rélations entre deux sustantifs, "Le livre est sur / sous / à côté de la table". Les prépostions décrivent des rélations entre deux actions, événements, processus, états.

On pourrait être tenté à supposer que les rélations entre deux actions, événements etc. sont plus complex que les rélations entre deux sustantif, mais si on y réfléchit un peu on se rend compte que c'est à l'envers. Il y a peu des rélations possible entre deux actions, événements ce qui permet à les categoriser, ce qui est fait dans tous les livres de grammaire. Il y a des conjonction finales (a fin que), causales (pour cela), temporelle (quand), concessive (bien que), consecutive (de sorte que), conditionelle (si), adversative (mais). C'est tout.

En ce qui concerne les prépositions il y a tants des rélations possibles, qu'on ne cherche même pas à les cataloguiser et assez souvent il n'est même pas possible de définir la rélation. En français en pense à quelqun, mais en espagnol en pense ~en quelqu'un, mais à est aussi vague que en dans ce contexte.

Cela explique que nous avons en général pour chaque conjonctions seulement une qui correspond à une conjonction dans l'autre langue. Les conjonctions ont une signification de base très claire et ne sont pas utilisé dans un autre contexte: Embora par exemple correspond toujours à bien que. En ce qui concerne les prépositions la situation est plus complexe. Dans le cas que la préposition est utilisé avec la signification de base, il y a une prépostions dans l'autre langue. Un position supérieure verticalment dans l'espace est toujours décrit avec sur en français et sobre en portugais. Quand la préposition est arbitraire, ça ne marche plus. En français on peut compter sur quelqu'un, mais en portugais on peut compter ~avec quelqu'un, contar com alguém.

La préposition para décrit une rélation entre deux objets dans laquelle un objet est incomplet et a besoin ou profite de quelque chose fournit par un autre objet.

para
Para ela não havia dias feios, o sol sempre estava brilhando em algum lugar.
Pour elle, il n'y avait pas de mauvais jours, quelque part le soleil brillait toujours.
Estou procurando um quarto para duas pessoas em Lisboa.
Je cherche une chambre pour deux personnes à Lisbonne.
Preciso deles para um trabalho em Florença.
J'en ai besoin pour un travail à Florence.
A escola irá enviar-lhe uma carta de convite para o curso.
L'école vous enverra l'invitation pour le cours.


para
Ir para o trabalho de bicicleta ou a pé não é algo muito comum no Reino Unido.
En Angleterre, il n'est pas très commun d' aller au travail à vélo ou à pied.


para nach
Ele já a levou para fora.
Elle les a déjà enlevées.





contact mentions légales déclaration de protection de données