11.4. futuro I et futuro II do indicativo

Si on laisse à côté le pretérito perfeito composto qui joue un rôle completement différent en portugais que dans les autres langues romanes, l'usage des temps verbals portugais correspond au respectives temps verbals, autrement dit au temps verbals qu'on construit de la meme façon, dans les autres langues romanes.

Le futur I et le futur II ne réprésentent donc pas aucun problème en ce qui concerne l'usage, quoique la définition donnée dans les livres de grammaires n'est pas vraiement correcte ou au moins incomplète. Le futur I, action dans le futur inachevée, et le futur II, action achevée dans le futur, sont utilisés pour décrire des actions qui se produiront dans le futur, ce qui est indoutablement correct, mais ne décrit pas toutes les functions de ces temps verbals.

Não o farei amanhã.
Je ne le ferai pas demain.  
Amanhã viajarei logo que o sol nascer.
Demain après le lever du soleil je partirai.  


Les remarues ci-dessous sont valables pour toutes les langues.

O futuro do indicativo, apesar do seu nome, hoje raramente é usado para expressar ações futuras. Estaria totalmente fora do Português moderno culto quem dissesse “Em 2002, juro que não cometerei os erros do ano passado”; a forma mais recomendável (e, portanto, a mais adequada para quem procura a “correção”) é “Em 2002, juro que não vou cometer os erros do ano passado”, ou mesmo, em segundo lugar, “Em 2002, juro que não cometo os erros do passado”. O futuro do indicativo (tempo verbal) é mais usado, na verdade, com outras intenções semânticas que não o tempo futuro. Em frases como “Onde andará Maria?” e “Não será ele o culpado”, exprime dúvida ou possibilidade (jamais a idéia de “ação futura”); em frases como “Não matarás” (lembrem-se dos Dez Mandamentos), é um substituto do Modo Imperativo. Quoique le nom le suggère, le futur d'indicatif est rarement utilisé aujourd'hui pour exprimer des actions dans le futur . Il serait complètement incompatible avec le portugais cultivé de dire "Em 2002, juro que não cometerei os erros do ano passado", "Je jure que en 2002 je ne commetrai pas les mêmes fautes que l'année dernière"; la forme recommandé (et pour cela plus adéquate si on veut parler correctèment) est "“Em 2002, juro que não vou cometer os erros do ano passado”, "En 2002 je jure que je ne vais pas commettre les mêmes fautes que l'année derniere ou, deuxième option, "Em 2002, juro que não cometo os erros do passado", "En 2202 je jure que je ne commets pas le mêmes erreurs que au passé". En réalité le futuro do indicativo (temps verbal) est plus utilisé dans d'autres contextes qui n'ont rien à voir avec le futur . "Onde andará Maria?", "Où sera Maria?" et "Não será ele o culpado”, "Ne sera-t-il pas lui le coupable?" éxprime doute ou possibilité (et jamais l'idée d'une action au futur . Dans des frases come “Não matarás”, "Tu ne tueras point" (rapellez-vous au dix commandement) il est un substitut por l'imperatif.
presente indicando futuro


Il constate, tout à fait correctement, qu'en général une action dans le futur est décrite avec ir + infinitif ou avec un simple présent et que avec le futur on exprime autres choses, par exemple doute, "Il l'aura fait", ou un ordre. Cela peut étonner, mais si nous voyons que tout ce qui se réfère au futur est incertain puisque le futur est incertain, s'il était certain nous serions tous riches, on peut comprendre qu'au cours de l'histoire la fonction du futur en tant que temps temporel a changé. Ce qui nous peut surprendre un peu plus c'est le fait que le futur peut être aussi un substitut pour l'imperatif. Pourtant cela fonctionne seulement pour les imperatifs négatifs. Tu tueras n'est pas un imperatif.

La formation du futur est très simple et nous ne devons pas distinguer entre les verbes finissant en -ar, -er ou -ir. Il n'y a presque pas de verbes irréguliers. Les terminaisons du futur sont simplement ajoutées à l'infinitif.

futuro I do indicativo cambiar distribuir perder
eucambiareidistribuireiperderei
tu cambiarásdistribuirásperderás
ele / ela
você
o senhor / a senhora
cambiarádistribuiráperderá
nóscambiaremosdistribuiremosperderemos
eles / elas
vocês
os senhores / as senhoras
cambiarão

4ton
distribuirão

perderão



Il se peut qu'il y ait quelque verbes irrégulier en plus. Mais pour l'instant, l'auteur n'en a que trois.


verbes qui forment le futur de manière irregulier
fazer (faire): farei, farás, fará, faremos, fareis, farão
trazer (apporter): trarei, trarás, trará, traremos, trareis, trarão
dizer (dire): direi, dirás, dirá, diremos, direis, dirão

En portugais il existe aussi un futuro do conjuntivo, futur subjonctif, qui n'existe dans aucune autre langue. Le futuro do conjuntivo est utilisé quand il n'y a pas une evaluation subjoctif de la realité, mais une incertitude objective, autrement dit, s'il y a incertitude quant au moment où l'événement se produira. Nous allons parler de cela dans le chapitre 12. Pour l'instant il nous suffit un exemple .

futuro do conjuntivo, quand le moment où l'événement se produira est inconnu
correct: Eu te informo assim que tiver alguma novidade.
faux:Eu te informo assim que terei alguma novidade.
Je t'informerai quand je saurai quelque chose de nouveau.


Le futuro II correspond, au moins à l'indicatif, auf futur composé français, sauf qu'il ne peut pas être utilisé, comme le futuro I, après des conjonctions qui introduisent une proposition subordonnée qui décrit un événement dans le futur dont on ne sait pas quand il se produira.

futuro II do indicativo verbe auxiliaire ter au futur I do indicativo participe parfait
euterei
tido (tenido)
comido (comido)
escrito (escrito)
lido (leído)
sonhado (soñado)
saído (salido)
tu terás
ele, ela
você
o senhor, a senhora
terá
nósteramos
eles, elas
vocês
os senhores, as senhoras
terão


Eu terei tido.
J'aurai eu.
Ele terá comido.
Tu auras eu.
Nós teramos saído.
Nous aurons eu.

Remarque: Le conditional II "J'aurais écrit un carte", s'appelle en portugais futuro do pretérito, futur du passé, ce que surprend un peu mais peut être expliqué. Le conditional II, comme en français, décrit aussi un événement dans le futur vu du passé.

Il dirent, qu'il le ferais.
Il dirent, qu'il l'aurait fait.

Le conditionnel II a d'autres fonctions aussi, mais le portugais ont décidé que décrire le futur vu du passé est la fonction la plus importante et lui ont donné un nom qui correspond a cette fonction. Nous allons discuter de cela dans le chapitre 14.





contact mentions légales déclaration de protection de données