3.4.2.1 [o], [ɔ]

Quelqu'un dont langue maternelle est le français n'aura aucun problème à distinguer la o ouverte [ɔ] et la o fermée [o], puisqu'il y a un exemple très fameux en français qui illustre la difference. L'adjectif possessiv premier personne pluriel c'est notre, le correspondant pronom possessive c'est nôtre. On prononce la o fermée en arrondissant les lèvres comme dans le mot rose.

Le o ouvert est prononcé en général de manière plus court, mais cela n'est pas le point central. Le point central c'est qu'il est prononcé de manière complètement different. Cela fait des temps en temps une grand différence, puisque la signification varie. Nous avons ce qu'on appelle en linguistique un paire minimal.

avô = grand père (avec une o fermée [o] comme nôtre)
avó = grand mère (avec une o ouverte [ɔ]comme notre)


[o] avô (grand père) [ɔ] avó (grand mère)


Si quelqu'un n'arrive pas à noter la difference, voilà les deux phonèmes ensemble. Maintenant tout le monde notera la difference.

[o] [ɔ][o] [ɔ][o] [ɔ][o] [ɔ][o] [ɔ]

Pourtant si le o se trouve dans la dernière syllabe non accentué, il es prononcé comme un u.

chato (ennuyant)
gato (chat)
rato (moment)
jarro (cruche)






contact mentions légales déclaration de protection de données