17.1. Se impessoal et se passivo

Le se impessoal existe aussi en français, quoiquil il soit rarement mentionné dans les livres de grammaire. La construction s'appelle en français passive pronominal: Cela ne se dit pas. Ce se est en fait un simple pronome personel qui peut être sustitué par n'importe quelle autre pronom personel, bien que sa position dans la phrase revele son son charactère original.

(Le pronom réflexiv se trouve toujours devant le verbe, "Il ne se lave pas", et ne jamais séparer du verbe. Cette règle s'applique aussi si se est utilisé en tant que pronom indéfini: "Ça ne se fait pas.", <=> "Il ne fait pas ça." C'est pareil en espagnol: "No se hace esto." <=> "Él no hace esto.")

Il semble que historiquement c'était un pronom réfléchi. Si on le substitue par autre pronom personel on doit changer la structure de la phrase: Il ne dit pas cela. Ce qui distingue cette construction française du se impessoal du portugais / espagnol / italien c'est le fait que son usage est restraint à des contextes très specifiques. Si on ne veut ou ne peut pas nommé l'auteur d'une action on utilise normalement le pronom indefini on en français: On ne dit pas cela. Nous avons donc deux systèmes concurrents en français, le se qui était à l'origine un pronome réfléxiv et qui est la norme dans les autres langues romanes, et le on, qui correspond aux pronoms indéfini tel quel nous les avons aussi dans d'autres langues, l'allemand par exemple. Possiblement le on est un héritage des francs et ce on a supplanter le se des langues romanes.

Le se passivo existent aussi en français, quoique on le subsume sous le passive pronominal dans le livre de grammaires, si celui-ci est mentionné, ce qui est rarement le cas, ce qui est trompeuse. Le se impessoal et le se passivo sont des structures completement differentes. La phrase "Les mandarines se mangent sans faim" est un se passivo. Dans le se passivo se n'est pas le sujet de la phrase. C'est un pronoms réfléchii: Même si on n'a pas faim, le mandarines se mangent elles mêmes. C'est pas très cohérent au niveau logique, personne n'acheterait des mandarines qui se mangent eux mêmes, mais grammaticalment c'est correct. Toutes les deux constructions sont possible en français, mais pas très courants, parce que toutes les deux peuvent être sustitué par une construction avec le pronom indéfini on.

Si on ne comprend pas la différence entre le se impessoal et le se passivo on va commettre des fautes, quoique en portugais cette faute est tellement courante qu'elle est maintenant, contrairement a ce qui se passe en espagnol et italien où il n'est pas acceptée, presque acceptée par la grammaire normative.

Dans une phrase comme "Vendem-se casas", "Maisons à vendre / On vende des maison" nous avons un se passivo. Littéralment on aurait "Les maisons se vendent" ce qui veut dire que les maisons se vendent elles mêmes et toutes seules. D'un ancle purement grammatical le se dans cette phrase et un pronom réfléchi. En outre le verbe concorde avec le sujet de la phrase et le sujet de la phrase sont les maisons. Ce sont le maisons qui réalise l'action décrit par le verbe. Si on met la frase au singulier, "Vende-se casa", "Maison à vendre / On vende une maison", le verbe est aussi au singulier, puisque la maison est le sujet de la phrase. La phrase "Vende-se casas" est en fait faux d'un ancle grammatical, quoiqu'il y ait une tendence en portugais d'accepter cette construction. Cette construction serait fausse en espagnol et italien, parce que le verbe est au singulier mais le sujet au pluriel.

Le cas du se impessoal est completement différent. Dans une phrase comme "Fala-se muito disso", "On parle beaucoup de cela" se n'est pas un pronom réfléchi, mais un pronom indéfini. Puisque le sujet de la phrase est se le verbe est toujours au singulier.

Si la phrase en voix active a un objet direct, on devrait construire avec un se passivo. Dans cette construction l'objet direct de la phrase active devient le sujet dans la construction avec le se passivo. Le se passivo est donc seulement possible avec des verbes transitifs qui peuvent avoir un objet direct et s'il y a un objet direct. Si on veut ou doit substituer le sujet, par exemple parce-qu'il est inconnu, on peut construire comme ça.


Eles vendem as casas. => Vendem-se as casas.
Ils vendent les maisons. => On vend les maisons.
=> (Les maisons se vendent.)

S'il s'agit d'un verbe intransitif, un verbe comme aller, nager, grimper etc.., qui n'est peut pas avoir un objet direct ou s'il n'y a pas un objet direct, on sustitue simplement le sujet inconnue par se, qui est un pronom indéfini dans ce contexte. Si nous voulons sustituer le sujet de cette phrase "Ele falou muito sobre ela", "Il a parlé beaucoup d'elle" par un sujet inconnue, on doit construire avec un se impessoal, parce-qu'il n'a pas un objet direct qui puisse devenir le sujet de la phrase: "Falou-se muito sobre ele", "On parlait beaucoup de lui",





contact mentions légales déclaration de protection de données