21.3. diante de, à frente de, em frente, antes de, ante

Le cerveau humain à une tendence à former des paralleles entre rélations dans l'espace et relations métaphorique.

Ils l'ont fait sous sa direction. <=> Le livre est sous la table.

Cela semble très logique à tout le monde, mais si on demandait à quelqu'un on quoi consiste ce parallélisme tout le monde aurait du mal à répondre à cette question. Avec des prépositions qui décrivent des rélations dans le temps cela ne marche pas.

C'est un peu lire dans le marc de café, mais il est à supposé que les rélations dans l'espace sont la mère de toutes les rélations. On peut assumer que nos ancêtres qui sautaient d'un arbre à l'autre avaient une idée des rélations dans l'espace, mais en ce qui concerne les rélations temporelles ils connaissaient seulement jour et nuit. Pour avoir besoin des rélations temporelles il faut la capacité d'abstraction, il faut qu'on soit capable de planifier le futur ou d'avoir la capacité de réfléchir sur des choses qui se sont passé auparavant. L'auteur suppose que nos ancêtres étaient trop bête pour
ça. Cela pourrait expliquer pourquoi beaucoup de prépositions qui décrivent des relations dans l'éspace peuvent être utilisé aussi dans un sens métaphorique, mais aucune préposition temporelle peut être utilisé dans un sens métaphorique.

Derrière l'arbre il y avait un homme. <=> Derrière cette idéolgoie il y a des interêts économique.
Devant la maison, il y a une voiture. <=> Il est inadmissible de détourner le regard devant ce grave problème.
Le livre est sur la table. <=> Personne n'avait réfléchi sur cette question.
Il va à la gare.<=> Il pense à elle.

Une autre explication pour le fait qu'il n'y a pas de prépositions temporelles qui peuvent être utilisé dans un sens métaphorique est le fait que les prépositions temporelles sont uniquement utililisé dans des processus qui se déroulent dans le temps. Les prépositions qui décrivent des rélations dans l'espace décrivent en général des rélations stables. Dans le cas que nous avons un mouvement une prépositions peut faire référence à des rélations dans l'espace et à des rélations dans le temp: Il va à Paris. <=> Il vient a six heures. Si on décrit un moment fix dans l'espace, on peut utiliser aussi une préposition qui décrit une position fixe dans l'espace: La chaise était placé entre deux arbre. <=> Il arrive entre 18 h et 20 h.

Nous pouvons constater que le cerveau humain, dans toutes les langues, voit des analagies entre rélations complètement differents. La "logique" principale est toujours la même. Il y a des differences dans les détails, comme nous allons voir dans les chapitres suivants, mais la "logique" général est la même. Dans toutes les langues par exemple les arts et la science peuvent fleurir sous un roi sage. Cela est possible même si le roi habite dans le premíer étage de son château et les philosophes et artistes dans les étages supérieurs au sur le sommet de la montagne. Nous pouvons constater qu'il y a un mécanisme, bien qu'il soit impossible de le décrire.





contact mentions légales déclaration de protection de données